Après s’être approprier le dollar pour en faire l’une des œuvres emblématiques de sa signature, Aaron jette son dévolu sur un autre symbole du quotidien et pas des moindres ! En effet, évocateur du voyage mais aussi de l’enfance puisqu’il fut au centre de nombreuses collections, le timbre américain s’offre une cure de jouvence et de pop-art sous l’égide de l’artiste français.  Œuvre d’art exclusive, ce tableau reprend les codes graphiques chers à l’ADN d’Aaron. On y retrouve la symbolique du pop-art , des couleurs vives et franches et bien évidement la mise en exergue d’une icône artistique allant de Jean-Michel Basquiat à Andy Warhol en passant par Charlie Chaplin

Si le timbre américain n’avait auparavant jamais été exploité dans le domaine de l’Art Contemporain, Aaron l’intronise ici comme chef-d’œuvre au format carrée (60x70cm), doté d’une découpe dentelée faite au laser (propre au timbre américain dont les masques datent de 1920), le tout fixé dans une caisse américaine sur fond noir qui lui confère une profondeur unique.

Des souvenirs d’enfances à l’Art Contemporain il n’y qu’un pas… ou plutôt qu’un timbre et Aaron nous le prouve une nouvelle fois. De quoi combler autant les adeptes d’Art Contemporain que les philatélistes autour d’un timbre estampillé de la signature Aaron.